Films – Montréal

PASSEPORT FESTIVAL (Montréal) – VALIDE POUR LES 10 JOURS

26 OCTOBRE 2018 | 18H30

The Peanut Seller

Pays d’origine : Allemagne, Inde
Langue(s) : Hindi
Sous-titres : anglais & français
Durée : 19 mins

Ticket pour Peanut seller & Cake – 10 $

Le jeune chiffonnier orphelin SHAKEEL survit dans les rues animées de New Delhi (Inde) en vendant des journaux hors d’usage. Quand une rencontre fortuite le conduit à reconnaître brièvement MOHAN, un homme du train dans lequel il a déjà perdu sa mère, Shakeel fait appel aux services d’un détective local pour déterminer où se trouve Mohan. Mais les ressources financières limitées de Shakeel et sa position isolée dans la société réduisent ses chances de réussite.

Biographie du réalisateur : Étienne Sievers

Né à Berlin, Etienne Sievers a grandi principalement en Inde. Après des délibérations pour devenir batteur de jazz, il étudie la réalisation de films à Berlin et à Bristol, en Angleterre, grâce à une bourse du DAAD. Le court métrage d’Etienne « Dilli Dreams » (2012) a été nominé pour des prix dans de nombreux festivals internationaux et a reçu un accueil favorable de la part de la presse. Il a été diffusé à la télévision, en VOD et dans les salles françaises. Le récent scénario du film « Tin Can Buffaloes » d’Etienne s’est hissé au top 5 des concours 2015 de l’Académie Nicholl Fellowships dans la catégorie « scénario » et est actuellement en pré-production.

26 OCTOBRE 2018 | 18H30

Cake

Pays d’origine : UK, Pakistan
Langue(s) : Urdu, Sindhi
Sous-titres : anglais & français
Durée : 125 mins

Ticket pour Peanut seller & Cake – 10 $

« Cake » une histoire sur l’amour, la perte et le passage du temps. L’histoire est quelque chose que nous pouvons tous comprendre d’une manière ou d’une autre. Nous avons vu la mondialisation, les enfants s’éloigner et la rivalité entre frères et soeurs. C’est une histoire d’amour, de perte, de vie et de mort – toutes les choses que nous connaissons. Il s’agit de deux soeurs, dont l’une vit à l’étranger et l’autre est laissée ici. Il met en évidence leurs conflits dans la gestion de leurs relations et de leurs parents.

Biographie du réalisateur :Asim Abbasi

Après avoir obtenu son diplôme de premier cycle en économie à la LSE, il a travaillé pendant neuf ans dans la banque d’investissement et de financement chez Salomon Smith Barney / Citigroup, dans le secteur des médias. Il est passé dans le côté créatif en 2010, en écrivant sur SOAS au cinéma et sur le cinéma pakistanais et en réalisant des courts métrages pour étudiants à la London Film Academy. En 2012, il a commencé à écrire et à diriger ses propres courts métrages. Ils ont joué dans de nombreux festivals, notamment le Festival du court métrage Aesthetica, reconnu par la BAFTA, Cannes Court Métrage, Holly Shorts, Williamsburg Independent, NewFilmmakers NY, Jaipur Film Festival et Shortini Italy, où « Whore » a remporté le prix du public du meilleur court métrage.

En 2016, il a formé Indus Talkies dans le but de faire des longs métrages axés sur les thèmes du Pakistan et de la diaspora et apportant des histoires authentiques au public du cinéma mondial. « Cake » est son premier long métrage en tant que scénariste/réalisateur.

27 OCTOBRE 2018 | 14h30

He’s ISIS

Pays d’origine : Australie
Langue(s) : anglais
Sous-titres : Aucun
Durée : 7 mins

Ticket pour He’s ISIS, Purdah & Déchirements (Torn Apart) – 10 $

Basé sur une histoire véridique, c’est le premier jour où Omar joue le rôle de terroriste lorsqu’un terroriste de l’Etat islamique s’empare du plateau de tournage, laissant Omar sauver l’équipe. Si seulement ils pouvaient le distinguer du terroriste réel.

Biographie du réalisateur :Mansoor Noor

Depuis qu’il s’est rendu au Festival international du film de New York avec son film d’origine, Origami, il a écrit, produit et réalisé plusieurs productions indépendantes, notamment Damaged (Meilleur réalisateur – Bare Bones) et le faux documentaire Don’t Panic! Je suis islamique. En 2013, il a coproduit le long métrage indépendant 500 Miles (Winner Best Narrative Cincinnati Film Festival – sorti en DVD / VOD). Il est actuellement en train d’écrire et de jouer dans sa propre série intitulée « Mustafa a besoin d’une femme ».

27 OCTOBRE 2018 | 14h30

Purdah

Pays d’origine : U.S.A.
Langue(s) : Hindi
Sous-titres : anglais
Durée : 71 mins

Ticket pour He’s ISIS, Purdah & Déchirements (Torn Apart) – 10 $

L’histoire inspirante d’une jeune femme indienne qui échange sa burka contre le rêve de jouer dans l’équipe féminine senior de cricket de Mumbai et explique comment les dures réalités pour les femmes de son pays créent un résultat inattendu pour sa propre famille et finissent par briser et alimenter ses aspirations.

Biographie du réalisateur :Jeremy Guy

Jeremy Guy est un réalisateur et directeur photo primé basé à Los Angeles. Son travail couvre une grande variété de formats, y compris les longs métrages narratifs, les grandes émissions de télévision et les documentaires indépendants. En tant que cinéaste, Jeremy a recherché des films qui repoussent les limites avec des histoires stimulantes et qui prennent des risques avec de nouveaux styles visuels. Nombre de ces projets ont été présentés dans des festivals de cinéma prestigieux, notamment le Festival international du film de Santa Barbara, le Festival international du film de Palm Springs et d’innombrables autres dans le monde entier. Plusieurs de ces films ont remporté des prix importants, tels que le long métrage documentaire qu’il vient de tourner, Beyond All Boundaries, qui a remporté six prix du meilleur film et qui, après sa sortie en salles, est désormais visible à la télévision dans le monde entier. Parmi les autres projets primés qu’il a tournés ou réalisés, notons Weak Species, lauréat de quatre prix du meilleur film, Greatest Hits, lauréat du concours de tournage 2Change Films, et Perspectives, que le Santa Barbara Independent a qualifié de « l’un des meilleurs de tout le Barbara International Film Festival. »

27 OCTOBRE 2018 | 14h30

Déchirements (Torn Apart)

Pays d’origine : Canada
Langue(s) : français
Sous-titres : anglais
Durée : 58 mins

Ticket pour He’s ISIS, Purdah & Déchirements (Torn Apart) – 10 $

Que fait-on à quatorze ou quinze ans lorsque des membres de sa famille commencent à faire pression pour accepter un mariage arrangé? Peut-on refuser? Quelles sont les conséquences? Y a-t-il un risque de vie? Les mariages forcés existent au Québec et les adolescents sont souvent les victimes. Espérons que du personnel qualifié pourra mieux aider les personnes dans le besoin.

Biographie du réalisateur :Raymonde Provencher

Raymonde Provencher est titulaire d’un diplôme en sciences politiques et travaille dans le secteur de l’information internationale depuis plus de trente ans. En 1983, elle faisait partie du petit groupe qui a créé l’émission Nord-Sud pour Télé-Québec. Le programme a eu un impact significatif en raison de sa pertinence et de sa vision du monde. En 1995, elle s’associe à ses collègues Patricio Henriquez et Robert Cornellier pour fonder Macumba International, une société de production privée lui permettant de travailler simultanément comme réalisatrice et productrice. Outre la série eXtremis et le film WAR BABIES (2002), qui a remporté plusieurs prix Gémeaux, ses crédits incluent BLUE HELMETS: PEACE AND DISHONOR (2007), A SENSELESS DEATH (2008) et GRACE, LUCY, MILLIE: SOLDATS ENFANTS , son dernier documentaire, coproduit avec l’ONF.

27 OCTOBRE 2018 | 18H30

Dant (Teeth)

Pays d’origine : Bangladesh
Langue(s) : Bengali
Sous-titres : anglais
Durée : 7 mins

Ticket pour Dant (Teeth), Just a cup of tea & Nude – 10 $

Un enfant des rues a envie de bien manger. Une étudiante en médecine veut réussir son examen pratique à tout prix. Ils se rencontrent.

Biographie du réalisateur :Iqbal Hossain Chowdhury

Il est né en 1982 dans une famille musulmane orthodoxe du Bangladesh. Dans son enfance, regarder un film ou même la télévision était un plaisir coupable. En tant que journaliste, il a couvert le festival de Cannes pendant deux ans. Il a pu assisté à une classe de maître de la légendaire actrice italienne Sophia Loren. La meilleure vidéo de son film au festival de Cannes a été sa meilleure expérience à ce jour. Il a écrit un bon nombre de séries dramatiques et de téléfilms à succès au Bangladesh. Il a travaillé comme l’un des scénaristes adjoints du film national primé «Chorabali (2012)». Iqbal a également travaillé comme rédacteur et consultant en script pour la BBC World Service Trust (BBC Media en action) au Bangladesh. Il a travaillé comme scénariste en chef de la version bangladaise de l’émission de téléréalité « Qui veut être un millionnaire ». Il a obtenu une maîtrise en communication de masse et en journalisme de l’Université de Dacca en 2006. Dant (Teeth) est son premier véritable effort en tant que cinéaste. Outre Quentin Tarantino, le réalisateur coréen Kim Ki Duk est l’une des plus grandes inspirations d’Iqbal.

27 OCTOBRE 2018 | 18H30

Just a cup of tea

Pays d’origine : Pakistan
Langue(s) : Urdu
Sous-titres : français, anglais
Durée : 15 mins

Ticket pour Dant (Teeth), Just a cup of tea & Nude – 10 $

Le thé est une chose que tout le monde aime avoir mais peut-il être si spécial pour quelqu’un qu’il peut attendre cette tasse spéciale pendant des années. Un voyage narratif de Ghulam Raees (Rashid Farooqi) qui nous ramène à l’époque où il travaillait dans la boutique de thé d’Ahmedeen (Qazi Wajid). Qui a fait ce thé spécial, pourquoi était-il si spécial pour les deux personnages est l’histoire qui se déroule avec de beaux visuels et la musique engageante de Bas Ek Piyali Chai.

Biographie du réalisateur :Muhammad Belaal Imran

Né en 1990, Muhammad Belaal Imran est diplômé en études cinématographiques de l’Université Iqra de Karachi.
Achever ses études en 2017 et se faire une place dans l’industrie s’est joint au film de voyage primé Arz-e-Pakistan, qui lui a valu un crédit en tant que directeur de la photographie au niveau international pour le Pakistan dans divers pays, dont la Turquie, l’Allemagne, l’Espagne et l’Inde. Son rêve de tourner et de produire du contenu destiné à un public axé sur la famille l’a inspiré à écrire pour ses propres projets qui sont prêts à faire sa marque dans les festivals de cinéma. Nanu ou Main (Grand-père et moi) et Bas Ek Piyali Chai (Juste une tasse de thé) sont les œuvres les plus récentes que Belaal a écrites. Cinéaste et visuellement inspiré, il a décidé de tourner et d’écrire un court métrage « Nanu or Main » réalisé par Ali Sohail Jaura, qui estime avoir rendu justice à sa vision. Family Films étant la maison de production qu’il a créée avec ses amis, la société produit tout le travail fantastique que Belaal a réalisé avec son équipe. «Nous avons tous nos talents et nos compétences, c’est la quantité parfaite de vernis que nous devons appliquer pour les faire briller», déclare Belaal.

27 OCTOBRE 2018 | 18H30

Nude

Pays d’origine : Inde
Langue(s) : Marathi
Sous-titres : anglais, français
Durée : 110 mins

Ticket pour Dant (Teeth), Just a cup of tea & Nude – 10 $

NUDE raconte l’histoire d’une femme pauvre qui vient à Mumbai avec son fils pour échapper à un mari violent et adultère dans sa ville natale. Après avoir eu du mal à trouver du travail dans la grande ville, Yamuna décroche un travail de modèle nu pour des étudiants en art à la prestigieuse école Sir J J School of Art. Le film est basé sur une histoire vraie mais l’identité des personnes réellement impliquées a été gardée secrète, comme le montre une déclaration écrite de Jadhav à l’écran au début, « conformément à notre engagement envers le protocole de l’école et les sensibilités associées ».

Biographie du réalisateur :Ravi Jadhav

Ravi Jadhav est une personnalité de film Indien. Il a étudié au Sir J.J Institute of Applied Art et a remporté le National Film Award 2009 du meilleur long métrage en marathi. Parmi ses autres films figurent Balak Palak, produit par Ritesh Deshmukh et Balgandharva, qui a remporté trois prix nationaux lors de la 59ème édition du National Film Awards. The Landscape (durée 2,3 minutes), film d’animation qu’il réalise pour la Division du film, remporte le Prix national du film du meilleur film d’animation autre que de long métrage aux 48e National Film Awards. Il a dirigé Tomorrow’s Decided, un vidéoclip pour Pentagram, un groupe électro-rock basé à Mumbai. Il a écrit les paroles de Saazani, un single marathi chanté par Shekhar Ravjiani et en a réalisé le vidéoclip.

28 OCTOBRE 2018 | 14h30

LES VOIX ÉTOUFFÉES

Perween Rahman_The Rebel Optimist

Pays d’origine : Pakistan
Langue(s) : Urdu
Sous-titres : anglais
Durée : 67 mins

Ticket pour Perween Rahman & Salam – The First – 10 $

Perween Rahman, architecte et urbaniste, a consacré sa vie aux pauvres du Pakistan. Elle a été abattue par des assaillants armés alors qu’elle rentrait chez elle en mars 2013. Lorsqu’elle a rejoint le projet pilote Orangi basé à Karachi, fondée par le Dr. Akhtar Hameed Khan, les ruelles d’Orangi étaient pleines de gouttières étouffantes. Au début des années 80, les habitants d’Orangi, en majorité des migrants originaires d’Inde et du Bangladesh, prenaient leurs propres mesures pour améliorer l’assainissement. Le Dr Khan a chargé Perween de développer un modèle d’assainissement à faible coût pour Orangi. Le travail de pionnier de Perween à Orangi l’a menée à un cours de collision avec les différentes mafias de la ville. Elle a examiné l’alimentation en eau de Karachi et a repéré les endroits d’où l’eau est volée dans les conduites d’alimentation en vrac. Elle a cartographié et documenté les quartiers informels de Karachi afin de fournir aux pauvres une sécurité contre les accapareurs de terres. Perween avait une autre vision du développement de Karachi. « Le développement ne vient pas du béton. Le développement n’est pas un hôtel cinq étoiles ni un mégaprojet routier. Ce dont nous avons besoin, c’est du développement humain. ».

Biographie du réalisateur :Mahera Omar

Mahera Omar explore les problèmes sociaux, urbains et environnementaux du Pakistan à travers ses documentaires, tels que le développement de Karachi, des projets éducatifs à Hunza et à Shigar et des tournages de voyages d’aventure. Son documentaire «Sea Turtles» réalisé pour Geo Television a remporté le 22e prix Genesis dans la catégorie Brigitte Bardot International. Elle est titulaire d’un baccalauréat en biologie de l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, et les vétérinaires sont les super héros de son livre.

28 OCTOBRE 2018 | 14h30

Salam – The First ****** Nobel Laureate

Pays d’origine : Pakistan
Langue(s) : anglais
Sous-titres : Aucun
Durée : 75 mins

Ticket pour Perween Rahman & Salam – The First – 10 $

‘Salam’ est l’histoire d’Abdus Salam, le premier Pakistanais à remporter le prix Nobel. Le film raconte en détail le parcours de sa vie – d’un petit village du Pakistan à l’acclamation scientifique mondiale – et ses relations tendues avec son pays natal, où il a dû faire face à un rejet pour être membre du mouvement «hérétique» Ahmadiyya.

Biographie des cinéastes : Omar Vandal, Zakir Thaver, Anand Kamalakar

Le producteur Omar Vandal a reçu son doctorat en immunologie et en pathogénie microbienne étudiant la tuberculose à la Cornell Graduate School of Medical Sciences de New York et vit actuellement à Seattle.

Le cinéaste Zakir Thaver est un producteur de médias en sciences et en éducation. Après des études de la physique au College of Wooster, Zakir a travaillé comme consultant pour Granada America à New York. Il a produit une série télévisée scientifique financée par l’UNESCO au Pakistan et a travaillé à l’élaboration de programmes d’enseignement ainsi qu’à l’apprentissage à distance via la télévision à l’Université Aga Khan.

Le cinéaste Anand Kamalakar est un réalisateur, producteur et monteur basée à Brooklyn. Heart of Stone, un film qu’il a produit et monté, a remporté plus de dix prix, dont celui du meilleur film au Slamdance Film Festival, au Philadelphia Film Festival et au Cinequest Film Festival. Il a également remporté le prix du meilleur montage au Festival du film de Santa Fe. Anand a travaillé comme éditeur pour Primetime (ABC), Dateline (NBC) et 20/20 (ABC) et a été l’éditeur de l’émission spéciale ABC décernée par Emmy en 2004 et intitulée Brothers in Arms. Anand était également consultante créative pour le documentaire Born Into Brothels, primé par l’académie. Son dernier projet, Holy (un) Holy River, a été présenté au Festival de Telluride et a remporté plusieurs prix dans le monde entier.



		

28 OCTOBRE 2018 | 18H30

Twinkle – Power to change

Pays d’origine : Pakistan
Langue(s) : Urdu
Sous-titres : anglais
Durée : 8 mins

Ticket pour Twinkle – Power to change, The Eldest Son & Afghan Cycles – 10 $

C’est l’histoire de la première femme haltérophile du Pakistan à avoir remporté une médaille d’or à l’échelle internationale. Twinkle appartient à la minorité chrétienne du Pakistan et son histoire raconte l’histoire du changement d’une des communautés les plus marginalisées et marginalisées. Son succès a changé les points de vue sur les minorités et a également ouvert de nouvelles opportunités aux femmes en général en brisant les traditions conservatrices du pays.

Biographie du réalisateur :Aftab Abbasi

Aftab est diplômé du National College of Arts de Lahore au Pakistan (NCA) en 2005-09 dans le département pionnier de la réalisation de films. Au cours d’une décennie d’expérience sur le terrain, j’ai travaillé pour diverses chaînes d’information et chaînes de production haut de gamme. Tout en perfectionnant mes compétences et mon expertise par une expérimentation constante. Du savoir-faire technique aux compétences pratiques en passant par le style et les traitements, mon expérience m’a appris à façonner des récits pour obtenir un impact maximal pour chaque histoire.

28 OCTOBRE 2018 | 18H30

The Eldest Son

Pays d’origine : USA, Nepal
Langue(s) : Nepali
Sous-titres : anglais
Durée : 28 mins

Ticket pour Twinkle – Power to change, The Eldest Son & Afghan Cycles – 10 $

The Eldest Son est un documentaire de 30 minutes sur Kumar Darnal, un jeune népalais qui laisse sa femme et ses deux enfants en bas âge devenir des travailleurs migrants en Malaisie dans le rêve de mettre fin au cycle de pauvreté de sa famille. Le risque sera-t-il rentable? Le fils aîné demande quel est le coût émotionnel de la main-d’œuvre migrante.

Biographie du réalisateur :Amy Benson

Amy et son mari, Scott Squire, font des films ensemble. Leur premier long métrage documentaire, Drawing the Tiger, est un projet réalisé par le Sundance Institute et Fork Films. Il a été présenté pour la première fois à Hot Docs en avril 2015 et a depuis été projeté dans plus de 40 festivals de film du monde entier. Parmi les éloges du Tigre figurent le prix de l’UNICEF décerné par Film South Asia à Katmandou et le prix du documentaire décerné par le Center for Asian American Media.

28 OCTOBRE 2018 | 18H30

Afghan Cycles

Pays d’origine : USA, Afghanistan
Langue(s) : Dari
Sous-titres : anglais
Durée : 89 mins

Ticket pour Twinkle – Power to change, The Eldest Son & Afghan Cycles – 10 $

Afghan Cycles suit les membres de l’équipe nationale de cyclisme à Kaboul et les jeunes coureurs de la région de Bamiyan qui font du vélo de montagne pour se rendre à l’école et faire leurs courses. Pour tous, le vélo est un symbole de liberté. Mais parfois, le danger et les obstacles peuvent être trop probants, comme l’apprend l’un des personnages principaux qui s’enfuit en France pour s’assurer une meilleure situation et un meilleur avenir pour elle-même et sa famille.

Biographie du réalisateur :Sarah Menzies

Sarah Menzies est cinéaste indépendante depuis 2010 et a fondé la société de production Let Media en 2012. Ses courts métrages documentaires, notamment The Mirnavator (réalisateur / monteur, 2017), A Steelhead Quest (réalisateur / monteuse, 2017), et Catch It (réalisateur / producteur, 2014) ont projeté dans des festivals tels que Mountainfilm à Telluride, CO, le Festival du film de montagne de Banff, le Festival du film de Port Townsend, le Festival du film sauvage et pittoresque et bien d’autres. Son travail lui a permis de s’aventurer dans des espaces sauvages afin de ramener des histoires étonnantes de force, de courage et de passion qui mettent en valeur notre humanité commune. En quête d’histoires personnelles, les films de Sarah mettent en valeur le bien qui existe dans le monde et montrent au public que tout le monde est capable de créer un changement positif. Menzies a fait ses débuts en tant que réalisatrice de documentaires au Festival de films Hot Docs de 2018 avec Afghan Cycles.

2 NOVEMBRE 2018 | 18H30

The Unknown Mountaineers

Pays d’origine : Pakistan
Langue(s) : Urdu
Sous-titres : anglais
Durée : 45 mins

Ticket pour Unknown Mountaineer & Armed with Faith – 10 $

Le film parle d’un groupe de femmes alpinistes vivant dans une vallée isolée des montagnes du Karakoram, dans le nord du Pakistan. Il montre que les femmes entreprennent des expéditions d’escalade dans les montagnes entourant leurs pâturages et montre également leur mode de vie dans le village. Le film suit le parcours d’une fille, Hameeda Bibi, qui n’a pas pu poursuivre ses études après la 6ème année en raison de problèmes à la maison et a commencé à s’entraîner à l’école d’alpinisme locale. Des porteurs et des guides de haute altitude travaillant avec des expéditions étrangères ont créé cette école. Hameeda et ses amis apprennent l’escalade technique. Le documentaire en présente des clichés puis monte quelques montées avec l’équipe du documentaire.

Biographie du réalisateur :Shehrbano Saiyid

Shehrbano Saiyid est une documentariste et une alpiniste amateur du Pakistan, diplômée en journalisme de la Graduate School of Journalism de la Columbia University à New York. Elle se passionne pour le conte et la montagne depuis son plus jeune âge et a gravi sa première montagne à l’âge de neuf ans. Saiyid a travaillé comme journaliste pour une chaîne de télévision locale basée à Karachi et a commencé à travailler sur ce documentaire en tant que projet passion. Pendant le tournage, elle a vécu cinq mois avec la communauté dans des régions isolées. Elle a filmé son documentaire et enregistré de la musique folklorique locale dans différentes vallées de la région. C’est le premier documentaire de Saiyid. Elle a fait la plupart du tournage, de la mise en scène et de la post-production elle-même. Elle est basée à Karachi et travaille depuis son home studio. Bien qu’elle se passionne pour la réalisation de documentaires, Saiyid est également désireuse de produire, écrire et réaliser des longs métrages narratifs comme forme d’art.

2 NOVEMBRE 2018 | 18H30

Armed with Faith

Pays d’origine : USA, Pakistan
Langue(s) : Urdu, Punjabi
Sous-titres : anglais
Durée : 74 mins

Ticket pour Unknown Mountaineer & Armed with Faith – 10 $

Armed With Faith suit les hommes de l’unité d’élimination des bombes de Khyber Pakhtunkhwa (KPK EDR) sur les lignes de front de la guerre contre Al-Qaïda et les Taliban au Pakistan. La province sans foi ni loi de Khyber Pakhtunkhwa – considérée comme la porte d’entrée des terroristes de l’Afghanistan voisin – constitue la toile de fond de notre film. La bataille pour le contrôle de cette zone frontalière poreuse reste essentielle à la stabilité du Pakistan et à la sécurité mondiale. Si le Pakistan, une puissance nucléaire, tombait entre les mains de terroristes, le monde entier serait en danger. Nous sommes témoins de la lutte dangereuse entreprise par les hommes de l’EDR KPK pour protéger leur pays contre la menace des Talibans dans le pays qu’ils appellent tous les deux leur chez-soi.

Biographie du réalisateur :Asad Faruqi and Geeta Gandbhir

Asad Faruqi est une photographe et réalisatrice nominée aux Emmy Awards. Au cours des six dernières années, elle a tourné un certain nombre de films primés, dont le film « Une fille dans la rivière: le prix du pardon », lauréat d’un Oscar, et le film « Saving Face », qui a remporté les prix Academy et Emmy en 2012. Parmi les autres œuvres remarquables, citons « La génération des talibans du Pakistan », « Song of Lahore », « Peacekeepers: Un voyage de mille Miles », et « Transgenres: Le secret de Pakistan ». Le travail de Asad a pu être vu et mis en avant sur HBO, le New York Times, PBS, Channel 4, CBC, SBS et Arte. C’est sa première fois qu’elle réalise un long métrage. La réalisatrice / productrice Geeta Gandbhir a été nominée pour trois Emmy Awards et en a remporté deux. Ses films ont été nominés deux fois pour le Academy Award, une fois, et quatre Peabody Awards. Plus récemment, elle a co-réalisé le long métrage documentaire « I Am Evidence » pour HBO et un court métrage « Love the Sinner ». Les deux films ont été présentés pour la première fois au Tribeca Film Festival 2017. Son long métrage documentaire, « Prison Dogs », qu’elle a co-réalisé avec Perri Peltz, a été présenté pour la première fois au Tribeca Film Festival 2016, et un documentaire long métrage qu’elle a réalisé avec Sharmeen Obaid-Chinoy, lauréate d’un Academy Award,  » Peacekeepers « a été créée en première au Festival international du film de Toronto 2015 et sera diffusé sur PBS en 2018. Elle co-dirige et coproduit actuellement une série « Conversation on Race » avec le New York Times Op-Docs, qui a remporté Prix ​​de journalisme en ligne pour commentaire en ligne, prix du public attribué au meilleur court métrage par le Festival du film documentaire AFI, et obtention d’une subvention MacArthur. Elle a également co-réalisé et édité le film « Souvenir de l’artiste, Robert De Niro, Sr. » avec Perri Peltz pour HBO, présentée pour la première fois au Festival du film de Sundance en 2014.

3 NOVEMBRE 2018 | 14h30

Diaspora Panel:

Le panel des cinéastes de la diaspora est une caractéristique distincte du Festival des films de l’Asie du Sud de Montréal. Comme l’année dernière, tous ces cinéastes seront présents. Voir ci-dessous pour les détails de leurs films. La table ronde sera animée par la cinéaste montréalaise Ameesha Joshi (connue par son film : With This Ring). Lors de la séance du soir, FFASM présentera Ask the Sexpert et la réalisatrice Vaishali Sinha (basée à New York) sera sur Skype pour parler de son travail au public montréalais.

Ticket pour Diaspora Panel, 3 second divorce, Surviving Surveillance, Goddess & Priya – 10 $

3 NOVEMBRE 2018 | 14h30

3 Seconds Divorce

Pays d’origine : Canada, Inde
Langue(s) : Urdu, anglais
Sous-titres : anglais
Durée : 54 mins

Ticket pour Diaspora Panel, 3 second divorce, Surviving Surveillance, Goddess & Priya – 10 $

« 3 Seconds Divorce » raconte l’histoire de Lubna alors qu’elle subit les effets d’un triple divorce et se retrouve dans Bharatiya Muslim Mahila Andolan, un groupe de femmes musulmanes indiennes se battant pour une réforme du droit de la famille musulman centré sur le triple divorce. Cependant, les leaders de la religion musulmane sont catégoriques et accusent les femmes musulmanes de se plier à l’agenda de la droite hindoue. Sous-financées et dépassées, les femmes continuent la lutte contre toute attente et célèbrent de petites victoires. Le documentaire suit Lubna et les membres de Bharatiya Muslim Mahila Andolan dans cette aventure douce-amère.

Biographie du réalisateur :Shazia Javed

Shazia Javed est une réalisatrice basée à Mississauga, au Canada. Son documentaire, Namrata, a été produit par l’Office national du film du Canada et a été finaliste à trois prix de l’AMPIA (Alberta Media Production Industries Association). Son travail a été projeté dans de prestigieux festivals de films internationaux, notamment Hot Docs, Global Visions, Doxa et le festival international du film de Durban. Divers documentaires réalisés par elle ont été diffusés sur la chaîne nationale indienne, Doordarshan. #WeSayKnow et Can you hear me?

3 NOVEMBRE 2018 | 14h30

Surviving Surveillance

Pays d’origine : USA
Langue(s) : Urdu
Sous-titres : anglais
Durée : 9 mins

Ticket pour Diaspora Panel, 3 second divorce, Surviving Surveillance, Goddess & Priya – 10 $

Depuis le 11 septembre, le NYPD a cartographié, surveillé et piégé les musulmans. Les dégâts causés aux familles et aux communautés sont profonds et durables. L’histoire de la persistance de Shahina Parveen est admirable en cette période d’incertitude pour les immigrants. Le court métrage fait partie d’un ensemble plus vaste de travaux soutenus par l’Asian Women Giving Circle et les Open City ‘Fellows de l’atelier des écrivains américains d’origine asiatique. Pour un aperçu de Shahina faisant Biryani, regardez: https://vimeo.com/208173555

Biographie du réalisateur :Sarah Khan

Sarah K. Khan crée un contenu multimédia sur la nourriture, la culture et la migration. Elle travaille sur trois projets de films : Cuisines pour migrants, Femmes agricultrices et Cookbook of Gestures. Elle a travaillé et vécu avec les Bédouins en Palestine, documenté le sort des agricultrices d’Inden, parcouru le monde de Queens, et filmé des femmes et leurs habitudes alimentaires à Fès, au Maroc. En cours de route, elle a obtenu des diplômes en histoire du Moyen-Orient (BA), en santé publique et en nutrition (MPH, MS) et en sciences des plantes (PhD).

3 NOVEMBRE 2018 | 14h30

Goddess

Pays d’origine : Inde
Langue(s) : Bengali, Hindi, anglais
Sous-titres : anglais
Durée : 13 mins

Ticket pour Diaspora Panel, 3 second divorce, Surviving Surveillance, Goddess & Priya – 10 $

Située à New Delhi, une lesbienne encerclée risque les frontières familiales et sociales alors qu’elle continue d’être attirée par la femme de ménage, Devi.

Biographie du réalisateur :Karishma Dube

Karishma Dev Dube est une cinéaste basée à New York. Elle a été initiée au cinéma alors qu’elle était assistante de production pour plusieurs documentaires et films indépendants à Mumbai, notamment Sundance et le documentaire Chasing the Sun de Shalini Kantayya, membre de TED. Récipiendaire de la bourse du doyen, Karishma est actuellement en post-production de son troisième film en tant que candidate à la maîtrise en beaux-arts à la Tisch School of the Arts de NYU. Elle a l’intention de faire des films qui remettent en question les postulats culturels, à la fois à propos et dans son pays.

3 NOVEMBRE 2018 | 14h30

Priya

Pays d’origine : Canada
Langue(s) : anglais
Sous-titres : Aucun
Durée : 11 mins

Ticket pour Diaspora Panel, 3 second divorce, Surviving Surveillance, Goddess & Priya – 10 $

Priya, une timide diplômée du secondaire, a du mal à trouver un équilibre entre apaiser sa mère conservatrice et empêcher sa relation secrète avec Ashley de s’effondrer.

Biographie du réalisateur :Daniela Pinto, Kyle Smith

Coming soon

3 NOVEMBRE 2018 | 18H30

Threads of Shame

Pays d’origine : Pakistan
Langue(s) : Urdu
Sous-titres : anglais
Durée : 5 mins

Ticket pour Threads of shame, Sisak & Ask the sexpert – 10 $

Une femme sans défense, dont le mari était gardien dans une usine, est clouée au lit après avoir été attaquée par des pillards. Elle a recours à l’usage sexuel du superviseur de son mari à l’usine. Son mari a été récompensé d’un montant qu’il n’a jamais reçu, c’est pourquoi elle vient voir le superviseur. Après cette rencontre, le superviseur retourne chercher une surprise l’attendant chez lui.

Biographie du réalisateur :Dostain Baloch

Dostain Baloch est un réalisateur, producteur et scénariste. Originaire de Sistan et la province du Baloutchistan en Iran. Il habite à Karachi au Pakistan. Diplômé de l’école de cinéma IDSP en 2014, il a écrit, produit et réalisé 3 courts métrages.

3 NOVEMBRE 2018 | 18H30

Sisak

Pays d’origine : Inde
Langue(s) : Silent
Sous-titres : anglais
Durée : 15 mins

Ticket pour Threads of shame, Sisak & Ask the sexpert – 10 $

On parle beaucoup du langage de l’amour – de la beauté, de la poésie, de la complexité et de l’éloquence. Mais que se passe-t-il si le vrai roman repose entre les lignes, les pages et les moments qui vous échappent? Et si vous appreniez un jour que vous pouviez tout lire? Plongez dans la joie, goûtez à l’éloquence, respirez les complexités et sentez la poésie se répercuter dans l’air. Mais que se passe-t-il si vous pouviez seulement ressentir et ne rien faire d’autre? Sisak est le premier film muet LGBTQ produit en Inde, avant que les images de ce court-métrage ne débarquent. Situé dans les environs animés de Mumbai, il détaille une romance qui se développe lentement et enivrante, nichée dans le silence et le confort des trajets en fin de journée.

Biographie du réalisateur :Faraz Arif Ansari

Faraz Arif Ansari a débuté sa carrière au cinéma en tant que co-auteur avec M. Amole Gupte (scénariste et directeur artistique de ‘Taare Zameen Par’ ou ‘Stars on Earth’). Faraz a été directeur associé, directeur de casting et réalisateur. «Stanley Ka Dabba» de Fox Star, sorti en mai 2011. Il a réalisé un concert de deux heures avec 500 enfants de Besant Montessori, Juhu, interprété comme la chanson climax de «Stanley Ka Dabba». Faraz a été le directeur associé de nombreuses chaînes de télévision dirigées par Amole Gupte pour des artistes tels que Nestle Cadbury’s, etc.

3 NOVEMBRE 2018 | 18H30

Ask the Sexpert

Pays d’origine : Inde
Langue(s) : Hindi, anglais
Sous-titres : anglais
Durée : 81 mins

Ticket pour Threads of shame, Sisak & Ask the sexpert – 10 $

Ask the Sexpert raconte l’histoire d’un éditorialiste très populaire, âgé de 93 ans, qui prodigue des conseils en matière de sexualité pour un quotidien en Inde. Bien que le sexe soit un sujet tabou dans ce pays, les conseils non moralistes et l’humour de la rubrique journalistique ont encouragé beaucoup de personnes à écrire avec leurs questions, dont la grande majorité cherche des informations de base. L’éditorialiste gagne en popularité alors même que le tiers environ des États de l’Inde a adopté une interdiction de l’éducation sexuelle complète dans les écoles.

Biographie du réalisateur :Vaishali Sinha

Vaishali Sinha est une cinéaste primée basée à New York et originaire d’Inde. Elle est la réalisatrice et productrice du documentaire ASK THE SEXPERT récemment produit, concernant un éditorialiste indien de 93 ans spécialisé dans les questions de sexualité, qui gagne en popularité malgré l’interdiction de l’éducation sexuelle dans les écoles de plusieurs états indiens. Le film présenté en avant-première au Festival international du film Hot Docs 2017 a remporté le prix du jury pour le meilleur documentaire au New Orleans Film Festival, a été nominé pour Grierson Award en 2018 et pour le Critics Choice Award du « Meilleur documentaire » en Inde en 2018. ASK THE SEXPERT a parcouru plus de 40 festivals de cinéma prestigieux dans le monde entier et a été invité à IDFA Amsterdam en tant que « Best of Fests ». Le film est disponible sur Netflix India et est présenté pour la première fois sur PBS aux États-Unis en 2018. Le film sortira en Inde en 2019.

4 NOVEMBRE 2018 | 14h30

The Gray Line

Pays d’origine : Bangladesh
Langue(s) : Bengali
Sous-titres : anglais
Durée : 18 mins

Ticket pour The Gray Line & Her. Him. The other – 10 $

Dans ce film, la réalisatrice et scénariste a présenté l’histoire basée sur la perspective du Bangladesh, partition après partition, jusqu’à présent, où elle décrit les relations réciproques, les tensions et l’harmonie entre les hindous et les musulmans. Dans le film, deux enfants issus d’une famille hindoue et d’une famille musulmane nous montrent le chemin de l’harmonie communautaire à travers leur innocence.

Biographie du réalisateur :Saki Farzana

Saki Farzana est née au Bangladesh le 14 avril 1983. Elle a étudié le théâtre et la maîtrise en théâtre à l’Université de Rajshahi, au Bangladesh. En 2006, elle avait suivi un cours sur la production télévisuelle au NIMC (Institut national de communication de masse). Maintenant, elle étudie M.Phil. filmé à l’université de Rajshahi, au Bangladesh. Elle travaille comme actrice et réalisatrice indépendante dans les domaines du cinéma, de la télévision, de la radio et du théâtre. “Chelemanushi (The Gray Line)” est son premier film réalisé en tant que cinéaste indépendante.

4 NOVEMBRE 2018 | 14h30

Her. Him. The Other

Pays d’origine : Sri Lanka
Langue(s) : Tamil, Sinhalese
Sous-titres : anglais
Durée : 114 mins

Ticket pour The Gray Line & Her. Him. The other – 10 $

Trois cinéastes sri-lankais reconnus pour leurs films de renommée internationale basés sur la guerre civile sri-lankaise se sont associés pour réaliser un film qui exprime leurs points de vue sur la réalité de l’après-guerre. La guerre entre les militants tamouls et les forces gouvernementales du Sri Lanka a duré trois décennies. Des milliers de personnes des deux côtés, combattants et civils sont morts à cause de la bataille. Les forces gouvernementales ont écrasé les militants tamouls en mai 2009. Il est temps d’évaluer la conscience de chacun. Il (un ancien vidéographe militant des LTTE) part du Nord à la recherche de ELLE (jeune veuve d’un soldat de l’armée gouvernementale) dans le Sud pour trouver un soulagement à la douleur qui a perturbé sa conscience. Ayant été élevé dans une religion qui a foi en la réincarnation, il (un professeur de langue cinghalaise) tente de tromper sa propre conscience en refusant de croire la renaissance d’un militant tamoul dans une famille cinghalaise, témoin par LUI de ses propres yeux. L’un des héros est le traître de L’AUTRE. Mais une mère va perdre un fils dans une guerre. Combien de guerres un homme doit-il traverser avant de ressentir la souffrance de L’AUTRE?

Biographie du réalisateur :Prasanna Vithanage, Vimukthi Jayasundara & Asoka Handagama

À venir

4 NOVEMBRE 2018 | 18H30

Tungrus

Pays d’origine : Inde
Langue(s) : Hindi
Sous-titres : anglais et français
Durée : 13 mins

Ticket pour Tungrus & Pahuna – 10 $

Tungrus est un court-métrage documentaire qui décrit une semaine dans la vie particulière d’une famille de la classe moyenne à Mumbai, qui tourne à l’envers lorsque le patriarche excentrique ramène à la maison un poussin avec lequel il peut jouer. Le poussin, jadis adorable, a survécu à ses débuts et est devenu un oiseau volontaire – prenant toujours trop de place et rendant la vie dans l’appartement inhabitable. Le film suit les pensées de chacun jusqu’à leur conclusion inévitable: le coq doit partir. Et tandis que son destin est en jeu, la famille discute de la question qui reste en suspens : doit-il recevoir le cadeau de la vie ou être servi pour le dîner?

Biographie du réalisateur :Rishi Chandna

À venir

4 NOVEMBRE 2018 | 18H30

Pahuna

Pays d’origine : Inde
Langue(s) : Sikkimese
Sous-titres : français, anglais
Durée : 88 mins

Ticket pour Tungrus & Pahuna – 10 $

Pahuna raconte l’histoire de 3 enfants confrontés à des circonstances extraordinaires. L’émotion transcende les barrières du langage et de la géographie.

Biographie du réalisateur :Paakhi A. Tyrewala

Paakhi A Tyrewala est un écrivain devenu réalisatrice du cinéma indien. Ayant de débuter sa carrière dans le cinéma en tant qu’artiste enfant à l’âge de deux ans et demi, elle savait de tout cœur qu’elle appartenait au cinéma. Elle a traversé un long et intéressant voyage d’exploration de divers départements de l’industrie, à la fois derrière et devant la caméra. Son premier coup à la direction était une chanson qu’elle a dirigée dans « Jaane Tu Ya Jaane Na ». Récemment, elle a fait l’actualité pour le succès de son court métrage ‘Kajal’ – un film sur le droit des femmes. Le film a été présenté en première mondiale au New York Indian Film Festival et a ensuite eu une première indienne à Mumbai. Kajal a remporté le « Meilleur film » et le prix de la « meilleure musique » au Feedback Female Film Festival tenu au Canada; il a également remporté le prix de la « meilleure actrice » au Banglore Shorts Film Festival.