Films

4 NOVEMBRE 2016 | 19 h

MALA

Langues : Hindi, Anglais
Durée : 20 min

“Mala” 2016, Kaushik Roy, Hindi/Anglais, 20 mins. Mala, une jeune femme de Kolkata, fait l’objet de très fortes pressions de la part de sa famille pour se marier et se caser alors qu’elle souhaite poursuivre des études en cinéma et devenir cinéaste. Alors que son futur mari part pour la Thaïlande participer à un enterrement de vie de garçon, Mala décide de se rendre à Mumbai assister à un festival de cinéma après avoir menti à sa famille. Les films qu’elle visionne et les personnalités cinématographiques qu’elle rencontre la motivent encore plus à poursuivre son rêve.

4 NOVEMBRE 2016 | 19 h

ANGRY INDIAN GODDESSES

Langues : Hindi, Anglais
Durée : 115 min

Angry Indian Goddesses, 2015, Pan Nalin, Hindi/Anglais, 115 mins Freida, photographe de mode, invite sa bande d’amies turbulentes à la résidence familiale de Goa pour leur annoncer qu’elle va se marier. Cette annonce provoque des réactions en chaine, ramenant à la surface des secrets enfouis. S’ensuivent alors un enterrement de vie de célibataire impromptu et un tissage échevelé de liens entre filles. Au milieu de cette partie de plaisir et de cette excitation, les jeunes femmes font fi du désastre imminent et continuent de vivre comme s’il n’y avait pas de lendemain. Leur conversation, dans cette atmosphère de fête, couvre une foule de sujets, de la sexualité au harcèlement en public au voisin d’à côté. Au fil de la nuit, nous découvrons leurs rêves, leurs désirs, leurs peurs et, par-dessus tout, les liens indéfectibles qui les unissent — un lien qui est à la hauteur de la tragédie extrême qui plane au-dessus d’elles.

5 NOVEMBRE 2016 | 12 h

SPACES BETWEEN

Langue : Anglais
Durée : 43 min

“Spaces Between”, 2016, Roohi Dixit & Ziba Bhagwagar, Anglais, 43 mins«Spaces Between» est une interprétation visuelle des cinquante heures d’enfermement de l’artiste de la performance Nikhil Chopra dans une chambre sur les rives d’un fleuve. La narration oscille entre le réel et l’imaginaire. À la fois fiction et documentaire, le film s’attarde sur différents espaces, physiques comme viscéraux, la réalité telle qu’imaginée par l’artiste et l’imaginaire décrit par l’artiste.

5 NOVEMBRE 2016 | 12 h

A THIN WALL

Langues : Anglais, Ourdou, Hindi
Durée : 70 min

‘A THIN WALL’ est un documentaire qui raconte les souvenirs, l’histoire et la possibilité d’une réconciliation. C’est un regard vers la partition de l’Inde en 1947, mais les leçons qu’on tire restent pertinentes aujourd’hui. Le film est un recueil des pensées des individus qui les transmettent d’une génération à l’autre. Mara Ahmed est la réalisatrice et Surbhi Dewan est la réalisatrice associée, ces deux personnes étant des descendantes des familles déchirées par la partition. Le film est également une œuvre d’art avec de l’animation originale, de la musique et de l’écriture littéraire.

5 NOVEMBRE 2016 | 15 h

DILLI DREAMS

Langue : Muet
Durée : 9 min

“Dilli dreams”, 2012, Etienne Sievers, Hindi, 9 mins.: Un homme âgé travaillant comme manœuvre (mazdoor) dans les marchés achalandés du Vieux Delhi se remémore son enfance à la campagne et les événements qui ont changé sa vie.

5 NOVEMBRE 2016 | 15 h

SIGNAL

Langue : Muet
Durée : 5 min

“Signal” 2016, Sanjog Heda, Sans paroles, 5 mins. Un enfant de huit ans qui vit dans des tentes de fortune dans les rues indiennes est habité par un immense désir «?d’éducation?» dont il est privé par pauvreté. Il est forcé de vendre des fleurs aux feux de circulation par son père sans pitié. Sa brève tentative de changer sa vie se heurte aux motifs égoïstes de son père…

signal

5 NOVEMBRE 2016 | 15 h

MATERIAL

Langue : Anglais
Durée : 93 min

Cassim est un jeune homme musulman qui travaille dans le magasin de textiles à Johannesburg. Il a l’ambition de devenir un monologuiste comique, mais son père désapprouve cette intention. Lorsqu’il trouve une occasion de performer au bar du coin, il doit tout faire pour garder le secret.

5 NOVEMBRE 2016 | 19 h

MIA KAL AANA

Langue : Ourdou
Durée : 18 min

“Mia Kal Aana” 2016, Shamas Siddiqui, Ourdou, 18 mins. Le film relate le parcours d’un dénommé Imtiaz qui divorce d’avec sa femme dans un accès de colère, mais qui regrette sa décision. Il veut réparer son erreur, mais ne peut reconquérir sa femme avant qu’elle ne se marie à quelqu’un d’autre. Son second mari ne veut pas divorcer tant que leur union n’est pas consommée!

5 NOVEMBRE 2016 | 19 h

SHABAZ QALANDAR

Musique seulement
Durée : 8 min

“Shahbaz Qalandar”, 2016, Tahir Faridi, Musique seulement, 8 mins. Les chanteurs de Qawwali Fanna-Fi-Allah, en ensemble de nord-américains, nous emmènent dans un voyage au cœur d’un des plus impressionnants centres soufis de la planète, le sanctuaire sacré de Laal Shahbaz Qalandar-Sehwan Sharif à Sindh au Pakistan. Les sons dévotionnels de Qawwali font partie intégrante des sanctuaires soufis de l’Inde et du Pakistan depuis des siècles. Ce court métrage offre un regard unique sur la culture spirituelle pakistanaise.

shabaz-qalandar-image

5 NOVEMBRE 2016 | 19 h

SONG OF LAHORE

Langues : Ourdou, Anglais
Durée : 83 min

“Song of Lahore”, 2015, Sharmeen Obaid-Chinoy, Andy Schocken, Urdu/Anglais, 83 mins. Après l’instauration de la Sharia sous le régime du général Zia, plusieurs écoles de musique classique du Pakistan ont été fermées et avec l’arrivée des Talibans, les musiciens ont vu leur intégrité physique mise en danger. « Song of Lahore » raconte l’histoire des Studios Sachal créés par un groupe de musiciens déterminés à faire revivre leur musique de toutes les manières possibles. Leurs efforts inlassables les amènent finalement à New York où ils sont invités à pratiquer et à performer avec le musicien renommé Wynton Marsalis et son ensemble de jazz au Centre Lincoln.

6 NOVEMBRE 2016 | 12 h

THREADS

Langues : Bengali, Anglais
Durée : 30 min

“Threads”, 2014, Cathy Stevulak, 30 mins. Suraiya Rahman, une des premières artistes du Bangladesh, s’est basée sur sa propre inspiration et la courtepointe Kantha pour subvenir aux besoins de son mari grabataire et de ses enfants. Mais elle n’avait jamais imaginé que des jeunes mères pauvres se joindraient à elle, pas plus que le courant artistique qu’elles ont créé ensemble se retrouverait dans des collections royales, des musées et des collections privées à travers le monde.

6 NOVEMBRE 2016 | 12 h

CLASS

Langues : Hindi, Marathi
Durée : 10 min

“Class”, 2016, Jayant Somalkar, Hindi, 10 mins. Dans les villes trépidantes de l’Inde, les familles de classe moyenne dépendent de femmes de ménage à temps partiel pour les travaux domestiques. Parfois cordiales et parfois conflictuelles, les relations entre les propriétaires et les femmes de ménage sont fondées sur la conscience de classe. « Class » est l’histoire d’une de ces relations où la femme de ménage s’affirme grâce à son éducation.

6 NOVEMBRE 2016 | 12h

RANDU PENKUTTIKAL (TWO GIRLS)

Langue : Malayalam
Durée : 72 min

“Deux Filles” (Randu Penkuttikal), 2016, Jeo Baby, Malayalam, 72 mins. 2 Penikuttikal traite des problèmes auxquels les jeunes filles et les femmes doivent faire face dans la société indienne traditionnelle. Dès leur jeune âge, la société leur impose des normes strictes en matière de comportement et ces normes se perpétuent de la maison aux écoles, aux villages et aux villes. Achu et Anagha sont des amies proches qui décident de sécher leurs cours pour visiter un centre commercial en ville. Leur escapade change leur vie et tout ce qui s’ensuit est au cœur du film.

6 NOVEMBRE 2016 | 15 h

CRICKET & PARC-EX: UNE HISTOIRE D’AMOUR

Langue : Anglais/Francais
Durée : 43 min

“Cricket & Parc-Ex: Une Histoire d’Amour, 2016, Garry Beitel, Anglais, 43 mins. Avec la déconfiture des Canadiens, le temps est peut-être venu pour les Montréalais de trouver un autre sport à encourager et d’autres héros sportifs à aduler. Pourquoi pas le cricket?? Qu’en est-il de Raiyan Pasha?? C’est une étoile montante qui rêve de rallier les rangs de l’équipe nationale de cricket du Canada et ensuite de devenir professionnel en Angleterre.

6 NOVEMBRE 2016 | 15 h

THESE BIRDS WALK

Langue : Ourdou
Durée : 71 min

“These Birds Walk”, 2012, Omar Mullick, Bassam Tariq, 71 mins. À Karachi, au Pakistan, la vie d’un jeune fugueur repose sur la réponse à une seule question : où se trouve sa vraie demeure?? La rue, l’orphelinat ou la famille dont il s’est enfui au départ?? En même temps déchirant et inspirant, These Birds Walk témoigne des combats de ces enfants rebelles et des bons Samaritains qui veillent sur eux dans cette histoire de résilience à la fois inspirante et immatérielle.

6 NOVEMBRE 2016 | 19 h

BLOUSE

Langue : Hindi
Durée : 20 min

“Blouse”, 2014, Vijayeta Kumar, Hindi, 20 mins. Shyam, un enseignant, aime sa femme Roopa. Lorsqu’il lui demande quel cadeau lui plairait, elle demande une blouse de Babu, le tailleur du village renommé pour les belles coupes de ses blouses. Arrivé chez le tailleur, Shyam se rend compte qu’il a perdu la blouse devant servir de modèle. Il n’y a aucun moyen de fournir au tailleur les mensurations de Roopa. Face à ce dilemme, Babu soumet un plan risqué, mais ingénieux : reluquer les poitrines des femmes du village, tout en demeurant discret. Shyam est hésitant et il a peur. Que fera-t-il?? Est-ce que Roopa aura finalement son cadeau?

6 NOVEMBRE 2016 | 19 h

CINEMAWALA

Langue : Bengali
Durée : 95 min

“Cinemawala” 2016 , Kaushik Ganguli, 95 mins. Pranabendu Das est un diffuseur de films à la retraite d’une petite ville du Bengale-Occidental. Il est propriétaire d’un cinéma, «?Kamalini?» du nom de son ex-femme. Avec les avancées technologiques et l’arrivée des supports numériques, l’homme a été contraint de céder son cinéma qui projetait uniquement des films sur pellicule. Prakash ne se préoccupe guère de la situation de son père. C’est un opportuniste… Il vend des versions pirates en DVD de longs métrages. Le film raconte l’histoire d’une relation père-fils avec le magnifique univers du cinéma en toile de fond. Pranab a toujours été un authentique Cinemawala alors que Prakash est également habité par l’univers du cinéma, mais d’une manière inacceptable pour son père.